France Obsèques
 
France-Obseques-Agence-Ouest

Obsèques

Au décès d’un proche, mille et une questions se posent en même temps. De nombreuses démarches légales et administratives sont à effectuer. Aussi, nos conseillers sont présents pour vous guider et vous accompagner à chaque étape.

Partager cette page

Organiser les obsèques d'un proche

L’agence CONFIANCE OBSÈQUES à Rive-de-Gier aide les familles endeuillées dans l’organisation d’obsèques fidèles aux volontés et convictions des défunts.

Nos conseillers funéraires vous apportent leur écoute et leur savoir-faire pour la préparation de funérailles personnalisées.

  • Démarches légales administratives après le décès (déclaration de décès, transport du corps…)
  • Préparation des obsèques (conception des faire-part, choix du cercueil et/ou de l’urne…)
  • Déroulement de la cérémonie d’hommage (cérémonie civile ou religieuse, inhumation ou crémation…)
  • Formalités après les funérailles (financement des obsèques, entretien de la sépulture…)

Les démarches décès

Dès les premiers instants, nos conseillers funéraires se mettent à votre service afin de vous accompagner dans les différentes démarches légales et administratives après décès, liées à l’organisation des obsèques du défunt. À savoir, la famille dispose d’un délai de six jours ouvrés (sauf cas particulier) pour préparer et effectuer les obsèques du défunt.

L'annonce du décès

Faire-part et/ou publication dans les médias, l’avis de décès permet d’annoncer la disparition d’un proche et d’informer l’entourage sur les lieux, dates et heures de la cérémonie d’hommage. Parce que le choix des mots n’est pas simple, nous vous aidons à formuler un message adapté, fidèle au défunt.

La toilette mortuaire

Effectuée dans le respect de la personne et des rites religieux, la toilette mortuaire consiste à laver le corps pour pallier certains stigmates de la mort, préserver l’apparence naturelle et la dignité du défunt. Ces soins d’hygiène confèrent à la famille un recueillement plus serein.

La thanatopraxie

La thanatopraxie est pratiquée dans le but de ralentir les transformations dues à la mort. Optionnels, ces soins dits de conservation dépendent principalement des circonstances de la mort et du lieu de la veillée. À savoir, ils sont obligatoires dans le cadre d’un rapatriement dans certains pays.

Le transport du corps

Le transport funéraire peut être organisé depuis le lieu du décès (avant mise en bière) ainsi que depuis le funérarium (après mise en bière). Il dépend de la volonté du défunt et des circonstances du décès. À savoir, le transport du défunt est soumis à une réglementation stricte (déclaration préalable et véhicule agréé).

L’hommage au défunt

Le recueillement auprès du défunt permet à chacun (famille et amis) de faire ses adieux et de témoigner de son affection. Différents lieux sont possibles : la chambre funéraire, la chambre mortuaire et le domicile. Nos conseillers funéraires vous accompagnent pour un hommage dans les meilleures conditions.

La cérémonie funéraire

Obsèques civiles ou religieuses… La cérémonie funéraire est le moment du dernier hommage, le moment où l’entourage se rassemble en la mémoire du défunt. À savoir, nos conseillers peuvent se mettre en relation avec les différents responsables de culte, pour une cérémonie respectueuse des convictions du défunt.

L’inhumation

L’inhumation (ou enterrement) consiste en la mise en terre du défunt. Celle-ci peut être réalisée en pleine terre ou au sein d’un caveau, qu’il s’agisse d’un cercueil ou d’une urne. À savoir, l’inhumation peut être effectuée dans le cimetière du lieu de décès ou du domicile du défunt, ou dans une concession familiale.

La crémation

La crémation consiste à brûler le corps du défunt préalablement placé dans un cercueil. Les cendres sont, par la suite, recueillies dans une urne. À savoir, il existe différentes destinations pour les cendres : inhumation de l’urne, placement dans un monument cinéraire et dispersion des cendres.

L’aide au financement

Selon les situations, le financement des obsèques peut être anticipé par le défunt (prévoyance obsèques, assurance décès) ou être à la charge de la famille. À savoir, un établissement bancaire peut s’acquitter des frais d’obsèques dans la limite de 5 000 €, et sous réserve de la disponibilité des fonds sur le compte du défunt.